Peur_Hypersensibilité_gestion des émotions_gestion du stress_Rennes_Aude-Valérie Jung

L’anxiété généralisée des hauts potentiels et hypersensibles

L'hypercognition et les soucis permanents: l'histoire de William

William, haut potentiel intellectuel (HPI) et hypersensible, est à son travail et traite ses premiers dossiers. Ce matin, comme presque tous les jours depuis plusieurs années, il est tendu, à la fois fébrile et à bout de nerfs. Il refait sans cesse son budget en imaginant toutes sortes de catastrophes: accident de voiture, redressement fiscal, dépense imprévue, soucis de santé… chaque fois qu’il a l’impression de contrôler la situation, il imagine un nouveau problème qui le maintient sous pression. Dans tous ses scénarios catastrophes, la ruine n’est jamais loin.
Évidemment, le travail est un sujet d’inquiétude constant. William est méticuleux, il ne supporte pas de pouvoir laisser la moindre erreur dans un dossier. Ses soucis professionnels viennent souvent troubler ses nuits. Dans ces moments là, le spectre du chômage apparait. Son autre grande préoccupation concerne la santé de ses enfant. La moindre poussée de fièvre ou la plus petite douleur abdominale le plonge dans un grand désarroi. Immédiatement, il imagine le pire…. Il imagine d’ailleurs souvent aussi que ses enfants sont renversés en traversant la rue devant l’école. Il appelle d’ailleurs très souvent la nounou de ses enfants par téléphone à tout moment de la journée pour tenter de se rassurer …

homme mains sur les yeux

William souffre d’un trouble anxieux généralisé. Ce trouble se traduit par des inquiétudes injustifiées ou excessives à propos d’une ou plusieurs situations.
Les scénarios catastrophes sont la conséquence indirecte de l’inquiétude. Tout imaginer pour éviter le pire semble la règle dans le trouble anxieux généralisé. Comme dans tous les autres troubles anxieux, la stratégie élaborée pour éviter les sources d’angoisse ne fait en réalité qu’alimenter sans cesse l’anxiété.

Malheureusement, William, même si ses inquiétudes sont excessives, imagine toujours des catastrophes dont la probabilité n’est pas nulle. Avec son haut potentiel intellectuel, tout ce qu’il entrevoit est possible. Et ses efforts pour éviter les catastrophes lui paraissent logiques: si il ne faisait rien pour prévenir leur survenue, il ressentirait une profonde culpabilité…..

Si, comme William, vous souffrez d’un état de tension permanente et de préoccupations envahissantes, vous présentez peut-être un trouble anxieux généralisé. Seul un médecin peut en réaliser le diagnostic.

A retenir

L'inquiétude envahissante du trouble anxieux généralisé s'accompagne d'un état de tension physique constante, d'une hyperactivité anxieuse et de la recherche permanente d'un contrôle sur les événements à venir. Pour les hauts potentiels et hypersensibles, l'hyper-cognition (le fait de penser sans cesse) et l'hyper-émotivité renforcent ce processus et génèrent beaucoup de fatigue émotionnelle, nerveuse et psychique.

Les hauts potentiels sont-ils plus anxieux ?

Les facteurs de risques

Enfant qui a peur

De façon générale, les études des facteurs de risques liées au trouble d’anxiété généralisé renvoient d’hypothèses neurobiologiques en hypothèses environnementales, d’hypothèses génétiques en hypothèses psychopathologiques, d’hypothèses familiales en hypothèses individuelles, sans jamais permettre de conclure sur la cause probable du trouble. Il existe donc de nombreux cheminements possibles pour les scientifiques concernant l’apparition de ce trouble.

Les études concernant le lien entre les hauts potentiels intellectuels et l’anxiété généralisée sont contradictoires. Cependant, certaines études donnent de nouvelles pistes d’interprétations: un haut potentiel intellectuel pourrait être un facteur protecteur de l’anxiété et/ou de la dépression pour certains enfants, alors que pour d’autres enfants, il pourrait être un facteur de vulnérabilité, en particulier lorsqu’il existe des scores d’indice de compréhension verbal élevés et quand il est associé à de possibles autres facteurs comme une faible estime de
soi ou une absence de soutien social (Kermarrec, 2017). Le champ des possibles est donc ouvert: avoir un haut potentiel ne conditionne pas un mal-être, bien au contraire !

Quelques spécificités des hypersensibles et hauts potentiels face à l'anxiété

L’ennui favorise les manifestations anxieuses chez les hauts potentiels, qui ont besoin de sources de stimulation intellectuelle et émotionnelle fréquentes.

Selon une étude de Simoes Loureiro (2010), l’anxiété de séparation serait un trouble plus fréquent chez les enfants à haut potentiel. Je renvoie à ce sujet sur les vidéos des blessures de rejet, abandon, etc… en lien sur ma chaine youtube.

L’acuité avec laquelle la personne haut potentiel et hypersensible perçoit les informations, son intuition importante, et la vitesse fulgurante de sa compréhension sont également des points importants à considérer pour permettre de libérer les peurs et l’anxiété. Parfois tout semble aller trop vite, trop rapidement, et le cerveau ne semble plus pouvoir contrôler le flux de données qui lui arrive, ce qui peut aussi occasionner beaucoup de peurs et d’angoisses ! Or toutes ces singularités sont des trésors si on sait les utiliser …

Challenges et atouts hypersensibilité_coaching à Rennes et à distance

Les hauts potentiels et hypersensibles se posent aussi souvent d’innombrables questions existentielles, métaphysiques. Ils ont le besoin de comprendre le « pourquoi du comment », s’interrogeant sur la mort, la vie, les origines de l’univers, la disparition des dinosaures, par exemple. Cela se rapproche de leurs sujets de prédilection particulièrement compliqués et pointus comme l’Egyptologie, la Mythologie, la Préhistoire… qui, là encore, mettent en avant leur besoin de comprendre les origines de la vie. La mort évoque souvent la nécessité de comprendre le début et la fin, les limites. Encore une fois, nous pourrions donc y trouver une explication sur l’origine des angoisses métaphysiques, et pourtant, il peut aussi s’agir d’un magnifique capital et potentiel de curiosité de vivre ouvrant sur la joie et le mieux être ! Je renvoie aussi à l’article sur le vague à l’âme du surdoué pour en savoir plus pour approfondir les questions existentielles et apporter des pistes de libération.

La sensation de perdre le contrôle

Dans mon expérience de thérapeute, j’ai pu observer que la plupart des personnes hypersensibles et hauts potentiels que j’ai pu accompagner ont peur de perdre le contrôle. Dans ma vision, leur capacité de « scanner » les personnes et les environnements est aussi finalement une stratégie inconsciente de protection face à des menaces extérieures potentielles, donc à des situations d’exposition à des dangers.


Dans les pistes à explorer, le lâcher prise, oser se laisser traverser par la vie plutôt que vouloir la traverser est donc à considérer. Je propose ci-contre un petit exercice de 5 minutes, symbolique et utilisant l’intelligence corporelle permettant de commencer à explorer ce champ.

Que peut-on faire pour libérer la peur sans utiliser les comportements de fuite ou d'évitement ?

Agir sur l'hyper-cognition

Les cognitions sont des pensées automatiques qui s’imposent à votre conscience de manière récurrente comme des évidences. Si vous n’organisez pas une observation particulière de ce discours intérieur dans les situations qui vous inquiètent, ou face aux sensations physiques qui vous paniquent, vous ne pourrez pas les repérer. La première étape est donc d’observer ses pensées et considérer leur réalité dans votre mode de représentation du monde. En fonction des schémas récurrents, souvent des liens avec votre histoire personnelle peuvent être mis en lumière. Le travail de coaching et d’accompagnement permet ensuite de poser un autre regard sur ce qui est.

De plus, il existe des méthodes efficaces et simples, permettant de soulager le mental, utilisables au quotidien, même quelques minutes seulement par jour.

Agir sur l'hyper-émotivité

L’émotion de peur n’est pas problématique en soi. Elle est utile pour nous prévenir d’un danger réel et déclencher des réactions d’alarme dans notre organisme. Cependant, si l’émotivité est exacerbée, comme c’est le cas dans l’hypersensibilité, le cerveau ne fait plus la différence entre un danger réel et imaginaire.

Il est donc nécessaire d’apprendre des techniques d’accueil émotionnel, passant notamment par le corps, afin de décoder le message perçu et libérer les émotions, venez expérimenter cette expérience !

Libérez la peur pour atteindre vos objectifs !

L’atelier vidéo ci-dessous est une véritable séance individuelle que vous pouvez écouter chez vous, à volonté, en toute autonomie. Il est disponible à vie.

Cet enregistrement comprennent des explications théoriques ainsi que différentes pratiques et outils élaborés spécifiquement par rapport à l’émotion de peur.

No Comments

Post A Comment