Femme hypersensible_bonheur

Trop sensible pour être heureux ?

Comment trouver le bonheur en tant qu'hypersensible ?

Depuis la nuit des temps, la quête du bonheur occupe une bonne partie de la vie des hommes. Mais pour autant, en sait-on plus aujourd’hui ? Et surtout, en tant que personne hautement sensible, la définition du bonheur est-elle finalement la même que pour tous ? Comment s’épanouir avec ce tempérament ?

Une définition du paradis sur terre ?

Comme le précise la définition généralement acceptée, le bonheur est avant tout un état de bien-être subjectif et personnel.

Au niveau physiologique, ce bien-être se mesure par le biais des sensations plaisantes et des niveaux de sérotonine, de dopamine et d’ocytocine qui circulent dans notre corps. Et à ce sujet, il existe des différences neurophysiologiques pour les personnes hautement sensibles (voir VIDEO ICI).

Le paradis sur terre consisterait donc à ne vivre que des sensations plaisantes, mais ce n’est pas possible car tout passe, même notre vie sur terre n’est qu’un pas-sage ! Tel un fleuve, la vie est en perpétuel mouvement …

Pourtant, nous mobilisons beaucoup d’énergie dans cette quête de plaisir et de gratification: vacances au bord de la mer, bon repas, succès professionnel…. »amour, gloire et beauté » !

paradis_bonheur_hypersensible

La racine de la souffrance

vague émotionnelle

Selon le bouddhisme, la racine de la souffrance n’est autre que cette poursuite incessante de sensations éphémères qui nous placent le plus souvent dans un état permanent d’anxiété, d’agitation et d’insatisfaction … cela est particulièrement important pour les « chercheurs de sensations » qui sont nombreux parmi les personnes hautement sensibles ! Sans ces sensations parfois extrêmes, elles se sentent presque mortes… Hors il existe des outils permettant d’apprécier les nuances, il n’y a pas que les extrêmes, tout n’est pas blanc ou noir …

Se libérer, revient à accueillir tous les événement de la vie ainsi donc que le flux d’émotions qui les accompagne et les illumine. Au lieu de se laisser emporter au loin par les vagues, de s’identifier à chaque émotion jusqu’au plus profond de son être, on peut choisir de se placer sur la rive, contempler, observer et laisser traverser l’émotion en écoutant son message profond.

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer de qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre"
Marc Aurèle

Le bonheur et l'intelligence emotionnelle

Comme nous venons de le voir, la façon dont nous ressentons et utilisons nos émotions est directement corrélé avec notre impression de bien-être, et donc de bonheur. Rappelons que cette intelligence émotionnelle est un des potentiels clés des personnes hautement sensibles, pouvant être développée tout au long de la vie.

Dans la méthode d’évaluation des compétences de l’intelligence émotionnelle développée par le Docteur Bar-On, le bonheur n’est pas traité comme une compétence mais une capacité à part. Il inclut des sentiments de satisfaction, de contentement et la capacité à apprécier sa vie. A ce titre, il est semblable à un indicateur de santé et de bien-être.

Quatre sous-échelles ont impact direct sur le niveau de bonheur : l’amour propre, les relations humaines, l’optimisme et la réalisation de soi.

L'amour propre

COMPETENCE

Capacité à se comprendre et à se respecter, à accepter ses qualités et ses défauts, ses talents et ses limites

empathie_haute sensibilite_les Ateliers d'Aude-Valérie

Eleanor Roosevel

"Personne ne peut vous diminuer sans que vous y consentiez"

Nous ne pouvons nous contraindre par le mental à nous aimer. Cela est un processus, un cheminement. Otons-nous la pression de cette injonction « aime toi ! » beaucoup prônée par le développement personnel.

Il s’agit plus de faire la paix avec ce qui Est, de s’accueillir avec toutes les parties de Soi, ombres et lumières et de pouvoir montrer à l’extérieur la personne que l’on est à l’intérieur, sans peur, ni faux semblants … C’est un des grands challenges de l’hyper sensible: oser être soi, sans être caméléon (cf. Article ICI)

L'optimisme

COMPETENCE

Capacité à voir le bon côté de la vie et à maintenir une attitude positive, même dans l’adversité, la difficulté ou l’échec

Libération_Hypersensibilité_gestion des émotions_gestion du stress_Rennes_Aude-Valérie Jung

Anaîs Nin

"Nous ne voyons jamais les choses telles qu'elles sont, mais telles que nous sommes"

Cette capacité ne consiste pas à refuser de voir l’adversité et de vivre au pays des bisounours, mais à refuser d’y voir la fatalité.

Il s’agit d’appréhender la réalité avec une attitude sereine et objective.

C’est bien l’équilibre entre le sens de la réalité, l’optimisme et la capacité  résoudre des problèmes dans notre vie qui nous permet de voir le verre tel qu’il est, vide ou plein, et de trouver comment le remplir…

4 attitudes qui caractérisent souvent les personnes optimistes:

– elles voient les difficultés comme des aléas normaux de la vie

– elles relient chaque revers à une situation spécifique et n’en font pas une généralité

– elles ont une estime de soi et une confiance suffisantes pour ne pas s’identifier à la difficulté, se blâmer ou s’enfoncer

– elles ne sentent pas démunies mais savent, qu’en tant qu’être humain, elle ont toujours un espace de choix pour agir

Les relations humaines

COMPETENCE

Capacité à établir et à maintenir des relations mutuellement satisfaisantes « gagnant/gagnant »

esprit_equipe-collectif

Maya Angelou

"Les gens oublieront ce que tu as dit, ils oublieront ce que tu as fait, mais ils n'oublieront jamais ce que tu leur as fait ressentir"

Développer cette compétence implique d’être soi-même et aussi de pouvoir se mettre à la place de l’autre; être sensible à son vécu et l’accepter tel qu’il est. L’empathie constitue un atout essentiel dans la construction et le maintien de relations harmonieuse. Cet atout est naturellement présent chez les personnes hautement sensibles, parfois il y a juste à trouver l’équilibre pour ne pas être « éponge » ou « tampon » … des solutions d’accompagnement existent !

Une compétence importante est également la communication interpersonnelle. Or pour communiquer, nous avons besoin d’être en lien avec les autres, donc d’abord avec Soi.

La relation constitue le socle, la base. La qualité de la relation à Soi détermine la qualité de la communication, et non l’inverse.

C’est la clef pour créer le lien, motiver et donner envie !

La réalisation de soi

COMPETENCE

Capacité à se fixer et à atteindre des objectifs en phase avec ses valeurs profondes et à s’engager dans des activités qui enrichissent et donnent du sens à sa vie.

sommet_realisation de Soi

Esther Johnson

"Confronter ses propres peurs et continuer à avancer avec elles est le commencement de la réalisation de soi"

Nous avons en 1er lieu des besoins physiologiques, puis d’appartenance, d’estime de soi et finalement des besoins d’accomplissement, comme le souligne Abraham Maslow. Se réaliser est un processus dynamique où l’on cherche à rayonner qui l’on Est, à libérer et exprimer tous ses potentiels, qui sont déjà là (il ne s’agit donc pas de devenir la meilleure version de Soi, mais d’Etre, de rayonner son essence singulière).

C’est aussi une manière d’exprimer et transmettre ses valeurs et d’offrir au monde ce que l’on a de plus puissant.

Je renvoie ici à l’ARTICLE complet à ce sujet.

Lien entre bonheur, bien-etre et performances

Shawn Anchor, professeur à l’université de Harvard a étudié de très près le lien entre bien-être, bonheur et performance. S’appuyant sur de nombreuses études scientifiques et avec beaucoup d’humour, il nous montre que s’il suffisait d’avoir du succès pou être heureux, tous ceux admis aux grandes écoles ou qui obtiennent des promotions devraient nager dans le bonheur ! (Shawn Anchor (2010), The Happiness Advantage)

La réalité est tout autre. Il est inutile de suivre ce mirage, car à chaque succès, la pression monte…

Depuis une vingtaine d’années, des avancées dans le domaine des neurosciences prouvent que les anciennes approches (« si tu travailles beaucoup, tu auras du succès, et avec le succès, tu auras du bonheur ») sont obsolètes… ce serait plutôt dans l’autre sens que cela fonctionne: le bien-être et le bonheur sont les précurseurs du succès !

Quant à la notion de performance, celle-ci ne consiste pas à toujours faire plus, ou à devenir la meilleure version de soi. Mais plutôt savoir identifier ses besoins profonds et être à leur écoute. Pour cela, les outils de l’intelligence émotionnelle peuvent largement y contribuer, car nos besoins sont en réalité les messages cachés derrière nos émotions. Quelqu’un de performant pourrait donc être celui qui se connait suffisamment pour définir ses propres limites par rapport à son bien-être, qui sait évoluer à l’intérieur d’elles et demander ou déléguer des tâches à ceux qui auront les compétences complémentaires aux siennes, dans le respect de soi et des autres et en toute bienveillance !

Vers un "diagnostic" du bonheur

Nous avons tous des compétences émotionnelles plus ou moins développées. La personnalité et le fonctionnement unique de chacun sont le résultat de ses expériences, son éducation, ses échecs, ses réussites, ses besoins et ses valeurs profondes…

Sur tout cheminement de développement et d’évolution, un diagnostic de départ permet de faire un état des lieux.

Pour les schémas émotionnels, l’EQ-i (Emotional Quotient Inventory) est le 1er instrument d’évaluation de l’intelligence émotionnelle validé scientifiquement. Dix-sept année de recherches menées par le Dr Bar-On et des études qui ont traversé les frontières de onze pays ont permis de développer une approche transculturelle. Aujourd’hui, plus de 3 millions de personnes ont passé le test EQ-i dans le monde.

L’EQ-i prend en compte les facettes du fonctionnement humain sous la forme de 15 compétences émotionnelles regroupées en 5 familles. Le processus de développement des compétences n’est pas linéaire ! Voilà pourquoi la représentation principale est une roue. Chaque compétence étant en lien avec les autres, les 5 familles irradient vers le cercle extérieur de la roue et influenceront 3 domaines essentiels de la vie: le bien-être, les relations humaines (« fonctionnement social ») et la performance.

Le rapport EQ-i fournit de nombreuses pistes pour renforcer son niveau de bien-être et de bonheur. Rien n’est gravé dans la pierre. Un travail mené en profondeur permettra de se sentir plus à l’aise avec soi-même, de nouer des relations nourrissantes, de renforcer son optimisme et sa résilience, de vivre ses rêves et non rêver sa vie …

Roue test quotient émotionnel

Dans tous les cas, que nous ayons un tempérament hypersensible ou non, comme le disait Alain dans Propos sur le Bonheur « il faut vouloir son bonheur, et le faire« .

Le changement de regard, de vision que nous portons sur le monde, retrouver sa souveraineté et sortir de l’état de victime est une question de choix, de responsabilité personnelle. Les vieilles habitudes, les comportements ancrés par une pratique répétée sont confortables comme de vieux vêtements. Sans surprise, rassurants, on les adopte sans même y réfléchir. Ainsi s’énerver, se plaindre, blâmer et se fermer aux autres sont des fonctionnements que l’on met en place pour se protéger, mais, si l’on ne prête pas attention, finissent par constituer une seconde nature.

Développer son intelligence émotionnelle, c’est avoir envie de mettre fin à cette spirale, c’est accepter de se remettre en question. Ce n’est pas un week-end dans un spa ni un nouveau job qui vont réellement me rendre heureux même si cela peut y participer, mais plutôt notre capacité à rester ouvert, bienveillant à ce qui Est.

No Comments

Post A Comment