Joie_Hypersensibilité_gestion des émotions_gestion du stress_Rennes_Aude-Valérie Jung

Liberer la colère et les blessures de l’ame

Comprendre et dépasser l'origine de sa colère GRACE AUX blessures de l'âme

Qu'est-ce que la colère ? Pourquoi es-tu en colère ?

L’émotion est tout d’abord un mouvement, un retour à soi, une boussole intérieure, une source d’inspiration, de connaissance de soi…

Dans le cas de la colère, notre feu intérieur nous renseigne sur un besoin en nous qui a été négligé ou trop longtemps oublié: celui du respect de notre intégrité, de nos valeurs, de notre identité au-delà du personnage que nous jouons dans la vie de tous les jours.

Je t’invite dans le podcast ci-dessous à laisser les mots te toucher, résonner (ou pas), à prendre ce qui peut te servir de base de décodage de ton ébullition intérieure

Comment éviter que la colère déborde ?

À divers moments certaines attitudes ou paroles peuvent déclencher des tensions, de l’agressivité, voire des passages à l’acte…

La violence peut surgir, explosive, débordante, destructrice …
.
Pour éviter cela, voici quelques étapes !

Marque un temps d’arrêt et respire profondément… Réagir directement sous l’effet de l’émotion donne souvent lieu à empirer la situation et ne permet qu’un soulagement éphémère. N’oublions pas que la colère est comme le feu et brûle de l’intérieur.
.

Recherche les pensées et jugements qui t’ont mis en colère. Notez les et observe leur récurrence… Y a-t-il un lien entre eux ? Joue le détective pour savoir s’il y a un écho avec un événement, une situation que tu aurais vécue plus jeune. L’idée n’est pas de trouver un coupable mais de visualiser que ta réaction peut être parfois disproportionnée car il y a une mémoire (parfois inconsciente) d’une situation où tu t’es sentie « blessée » dans ton regard.

Identifie les besoins sous-jacents à ces pensées. Si tu as du mal, inspire toi de la pyramide de Maslow que tu trouveras sur Internet.

Exprime tes sentiments et besoins avec une demande claire, calme, en partant de tes ressentis à l’autre. Il est ensuite libre d’y répondre ou non suivant son libre arbitre. Lâche prise sur le résultat 🌬. Mais de cette façon tu auras libéré et exteriorisé cette énergie de colère !
.

Les principales blessures de l'âme

Nous avons tous un ressenti apparent de « blessures » au niveau de notre égo, apparues le plus souvent pendant notre enfance et adolescence.

L’égo est une partie de nous même, qui un rôle important, à respecter. Ce n’est pas un ennemi à abattre, mais simplement un cheval sauvage à parfois remettre à sa place quand nous décidons de prendre les rennes de notre vie entre nos mains.

Dans ma vision, chaque blessure est là pour nous aider à voir des choses en réalité que nous nous sommes faits nous même vivre, en analysant, ressentant, interprétant les faits d’une certaine façon à une époque de notre vie (et souvent avec un seul angle de vision : le nôtre). Par exemple, une expérience de rejet est là pour nous rendre compte que l’on se rejette soi même. Il n’y a pas de culpabilité à y mettre, juste une responsabilité de choisir aujourd’hui de voir les choses autrement pour les libérer, et nous apporter ce dont nous avons besoin réellement.

Ce qui nous fait le plus souffrir n’est pas cette expérience de « blessure », mais plutôt le masque (à savoir la fausse personnalité que l’on s’est choisie de vivre par peur de souffrir, notre réaction, notre comportement « réactionnel »). Ce masque a eu son utilité dans notre vie pour nous protéger, mais aujourd’hui, qu’en faisons-nous ?

ETRE RESPONSABLE

Etre responsable, c'est admettre que personne au monde n'est dans notre vie pour répondre à nos attentes et que celles-ci viennent du manque d'amour de "nous m'aime". Cela étant, il est de notre responsabilité d'identifier nos besoins et de les nourrir, soit par nous même, soit en faisant une demande claire et non violente à l'autre."

Le rejet

Je t’explique dans la vidéo ci-contre l’origine de cette blessure et caractéristiques et pourquoi elle peut te faire ressentir une colère latente (qui peut aussi être refoulée).

Comment savoir si tu as dépassé ta blessure ?

Tu sais que tu as libéré ta blessure du REJET, lorsque tu as appris à t’affirmer, à affronter les situations, à prendre ta place (que l’on t’a si souvent refusée la plupart du temps). 
Tu vas plus facilement vers les autres sans te REJETER toi-même. Tu ne fuis plus au moindre problème, tu habites de mieux en mieux ton corps, ton expression, ton ancrage. La solitude n’est plus subie, elle est choisie.
Tu as, grâce à cette blessure, mobilisé la capacité de t’en sortir seul(e) et de ne plus sur-réagir à des situations.

Tu reprends confiance en toi et donc aussi en la Vie

L'abandon

Je t’explique dans la vidéo ci-contre les traits  caractéristiques et la leçon que tu peux en tirer si cela résonne pour toi.

Comment savoir si tu as dépassé ta blessure ?

Tu sais que tu as dépassé ta blessure d’ABANDON lorsque tu as appris à te sentir bien et entier seul. La libération de cette blessure te rend indépendant et autonome. Tes “béquilles psychologiques” ont disparu, les kilos émotionnels se sont dissous. Tu n’es plus “mendiant et esclave” de l’attention de l’autre. Tu as appris à construire ta sécurité intérieure et appris à aimer l’autre pour ce qu’il est.
Tu as, grâce à cette blessure, compris que tu peux aller vers les autres pour le seul plaisir d’échanger, de partager, de rire. Tu n’as plus besoin de PLAIRE pour être aimé(e). Tu  vas découvrir, en toi des talents d’artiste, de comédien, des capacités extra-sensorielles…tout ton plein potentiel !

L'humiliation

Je t’explique dans la vidéo ci-contre pourquoi tu gardes en toi ce ressenti et la force que tu développes au travers de cette expérience.

Comment savoir si tu as dépassé ta blessure ?

Tu sais que tu as libéré ta blessure d’HUMILIATION, lorsque tu as appris à dire NON, à écouter tes vrais besoins, tes envies personnelles. Tu n’attires plus les situations d’abus, de violence de non-respect. Le RESPECT étant d’une grande importance pour le porteur de cette expérience.
Grâce à cette blessure libérée, tu deviens une personne altruiste, bienveillante, médiatrices, un guide. Tu fonctionnes avec ton cœur et tu comprends que l’on t’aime pour ce que tu es.

Tu inspires respect et admiration.

La trahison

Je t’explique dans la vidéo ci-contre pourquoi tu as vécu cette expérience et la leçon de vie à en tirer.

Comment savoir si tu as dépassé ta blessure ?

Tu sais que tu as libéré ta blessure de TRAHISON quand tu as appris à déléguer, à lâcher prise, tu ne passes plus derrière les autres pour contrôler. Tu n’as plus peur de manquer d’argent, plus peur du lendemain, plus peur de l’inconnu. Tu n’as plus besoin de manipuler, de posséder.
Grâce à cette blessure guérie, tu découvres en toi des qualités de chef consciencieux, respectueux, reconnu. Tu montres l’exemple, tu guides.

L'injustice

Je t’explique dans la vidéo ci-contre l’origine de ta colère derrière ce ressenti existenciel, le challenge à relever et te je donne un mantra de libération.

Comment savoir si tu as dépassé ta blessure ?

Tu sais que tu as libéré ta blessure d’INJUSTICE lorsque tu as appris à ouvrir ton cœur, à parler de tes émotions, de tes ressentis, de tes blessures, de tes faiblesses. Tu ne fais plus semblant. Tu t’accorde le droit à l’erreur, tu ne te mets plus seul(e) une pression. Tu n’as plus besoin de te cacher derrière un “MUR” de protection. Tu comprends que tu n’as pas besoin d’être parfait(e) pour être aimé(e). Tu ne te sens plus “BLESSE” par les réflexions, les conseils.
Grâce à cette blessure, tu développes une grande loyauté, un grand respect des situations justes. Tu peux transmettre, enseigner et faire passer des messages une fois l’expérience libérée et assimiliée.

Les étapes de la libération

Voici quelques étapes pour accompagner la libération du ressenti de blessure (inspirées de Lise Bourbeau):

1. Reconnaître l'égo

L’égo a une importance capitale dans notre développement. Par soucis de protection, il a crée des masques, des barrières, des cuirasses. Il s’agit d’un mécanisme de survie: nous n’avions pas la conscience ni la connaissance pour agir autrement, penser différemment … aujourd’hui, nous savons. Les blessures ont été mises en lumière, nous avons le choix de continuer à jouer les rôles de victime, bourreau et persécuteur, ou bien de remercier votre égo et de le remettre à sa place, sans qu’il prenne toute la place dans nos vies.

2. Découvrir les emotions ressenties

Chaque émotion est une information qui nous arrive et qui cache un besoin de notre être à écouter. Si tu as des difficultés à identifier et comprendre tes émotions, regarde la série de vidéos ICI

3. Identifier la blessure en devenant conscient du masque associé

4. Observer la blessure, la reconnaître et l'accueillir

5. La remercier et parler avec son égo

«  Merci de m’aider en me disant …. sache que pour le moment, je me sens capable de vivre avec … je suis prête à en assumer les conséquences. Je te prie de ne plus t’inquiéter à mon sujet et je te remercie d’avoir voulu m’aider toutes ces années passées. C’est à mon tour maintenant de me prendre en charge, tu peux aller te reposer ».

6. Aller, si cela résonne, à son rythme ... vers le par-don

Attention, le pardon n’est pas cautionner ou oublier ! Pour plus d’infos, voir la vidéo d’Olivier Leclerc ICI

Devenir conscient des émotions, accusations, jugements portés sur les autres personnes concernées ou les Autres de façon générale

Prendre sa responsabilité : être responsable, c’est admettre que personne au monde n’est dans ta vie pour répondre à tes attentes et que celles-ci viennent du manque d’amour de toi même.

Se mettre à la place de l’autre/miroir empathe

Se pardonner soi, accepter notre humanité (je t’aime pour ce que tu as été, ce que tu es et ce que tu seras, je t’aime pour ce que tu as fais, ce que tu fais et ce que tu feras)

Faire le lien avec un parent éventuellement (l’origine de la blessure peut être générationnelle)

Exprimer nos découvertes, preuve que les étapes d’avant sont ok : se visualiser en train de partager aux personnes concernées tout ce qu’on a découvert sur soi à travers les situations désagréables vécues avec ces personnes, si résistances : refaire étapes précédentes

Voir la personne concernée pour s’exprimer

Vers la gai-ris-on de ton enfant intérieur et la liberation de ta colere ...

Tu souhaites aller plus loin de façon autonome ?

Je te propose 2 ateliers enregistrés. Le premier atelier enregistré te fait voyager vers tes blessures d’enfant et te permet de les libérer avec un protocole puissant de libération (lien ICI).

Il te permet de t’apaiser, d’être ton propre refuge, de te laisser imprégner par la douceur et la sérénité des énergies de cette part en toi toujours présente.

N’oublie pas que ton enfant intérieur c’est aussi ta capacité à jouer avec la Vie, à retrouver cette grande émotion de Joie en toi. A te laisser traverser par la vie plutôt qu’à vouloir la traverser.

 

Libére la colère pour trouver ta sérénité !

Le 2ème atelier permet de travailler spécifiquement sur l’émotion de COLERE. Dans cet atelier enregistré d’1h30, tu vas voyager vers une autre perception de l’émotion de la colère, en comprenant son mécanisme pour mieux l’apprivoiser !

Tu vas vivre une véritable expérience d’hypnose comme au cabinet, dans le confort de ton foyer, librement ré-écoutable autant de fois que nécessaire.

Allons ensemble au-delà de la colère !

No Comments

Post A Comment