Liberation des emotions

les troubles anxieux : Comment libérer la peur ?

Hypersensibilité, anxiété, angoisse: quelles particularités ?

L’anxiété et la peur sont d’abord des sensations

En médecine, l’anxiété est définie comme un état mental de trouble et d’agitation, avec un sentiment d‘insécurité indéfinissable et une peur sans objet.

Rappelons que l’anxiété est d’abord une émotion normale, présente chez tous les êtres humains: sensation de peur avant un examen, inquiétude pour la santé d’un proche, réaction anxieuse lors d’accident … elle survient à la suite d’événements clairement identifiables, nous aide à y faire face et disparait en même temps que sa cause. Il arrive que chez certaines personnes, l’anxiété se manifeste de façon moins logique: soit elle survient sans raison, soit son intensité et les réponses qu’elle entraîne sont sans commune mesure avec l’événement déclenchant.

Comment se traduit l’anxiété ? QUELLES CAUSEs apparentes ?

Anxiété: comment libérer la peur ?

L’anxiété est caractérisée par un sentiment d’appréhension, de tension, de malaise, de terreur face  un danger imprécis et de nature indéterminée.

Cette souffrance peut s’accompagner de symptômes très variés tels que le souffle coupé ou une sensation d’étouffement, une boule dans la gorge, une sécheresse de la bouche, des sueurs avec des bouffées de chaleur ou au contraire des frissons, des mains froides et moites, des tremblements musculaires, une agitation et une hyperémotivité, …

L’anxiété se traduit aussi parfois par une irritabilité générale, des problèmes de concentration, des trous de mémoire, des difficulté d’endormissement ou un sommeil interrompu.

De façon générale, les troubles anxieux sont associés aux événements de la vie professionnelle, affective et familiale. Les facteurs sociaux jouent également un rôle important: des parents anxieux ont tendance à transmettre leur propre inquiétude à leur enfants. Des traumatismes psychologiques de l’enfance ou de l’âge adulte sont souvent un phénomène favorisant l’anxiété et en sont un facteur déclenchant aussi.

L’anxiété constitue un symptôme fréquent au cours détats dépressifs, en particulier pour les hauts potentiels. Elle se rencontre également dans la plupart des névroses, dans les troubles psychotiques et la maniaco-dépression.

Enfin, l’anxiété est aussi un symptôme présent dans de nombreuses affections organiques comme l’hypo ou l’hyperthyroïdie, l’hypoglycémie, l’épilepsie, la maladie de Parkinson, certaines insuffisances cardiaques ou déficits en vitamines. Il est donc nécessaire de faire un bilan organique médical à ce sujet aussi.

Plus de 20% de la population souffre, au moins temporairement, au cours de sa vie, de troubles anxieux

(source: CCMO, 2021)

Les différents troubles anxieux

Le syndrome d’anxiété généralisée

Il se manifeste par un état de tension, d’inquiétude permanente, durant au moins 6 mois, sans qu’aucun événement extérieur ne l’explique: c’est un état d’inquiétude latent de tous les moments de la vie quotidienne.

Elle entraîne des difficultés relationnelles avec une vie sociale qui peut fortement diminuer, et peut s’accompagner à la longue d’états dépressifs.

Pourquoi est-elle particulièrement présente chez les personnes hautement sensibles/hypersensibles et hauts potentiels ?

J’explique dans le podcast ci-contre le lien avec les facteurs de stress déclenchants de l’histoire de vie, le désalignement entre la personnalité et l’âme de la personne face aux questions existentielles et je donne un exercice pratique de libération !

Si tu souhaites explorer en toute autonomie un atelier complet de libération des peurs contenant une séance d’hypnose + un apport théorique complémentaire, voici le lien vers un enregistrement d’1h30.

Les phobies

Dans ce cas, l’anxiété se cristallise sur des situations particulières qui la font survenir. La peur surgit dès que la personne est confrontée à la cause qui déclenche la phobie, alors que le danger et la menace sont imaginaires.

On distingue: 

  • les phobies d’objets (exemple: la zoophobie ou peur de certains animaux)
  • les phobies de situation (exemple: la claustrophobie ou peur des endroits clos comme les ascenseurs ou les avions)
  • les phobies sociales (exemples: l’agoraphobie ou peur des lieux publics et de la foule, la crainte de parler en public, peur excessive dans des relations personnelles, peur de l’engagement amoureux …).

Dans le podcast ci-contre, j’explique le lien avec certaines mémoires et donne des exemples de signification symbolique de ces phobies car comprendre le sens de l’origine a une grande importance dans la libération.

Les troubles obsessionnels compulsifs (TOC)

Les obsessions sont d’abord des pensées, des impulsions, des représentations fréquentes, persistantes qui sont en inadéquation avec la réalité et qui entraînent une anxiété importante.

Les compulsions sont des comportements (exemple: se laver les mains, vérifier…) ou des actes mentaux (compter, répéter des mots silencieusement …). L’obsession permanente conduit la personne à ressentir des pensées qui se répètent à l’identique et à éprouver le besoin de refaire sans cesse les mêmes gestes comme une sorte de rituel. Certains traits de caractère particuliers sont spécifiques aux troubles comme l’ordre, l’avarice, la propreté excessive …

Pour les pistes de solutions pour libérer les TOC, le podcast ci-contre illustre l’importance de reprendre sa responsabilité pour augmenter sa sécurité intérieure et comment retrouver l’amour de la vie.

La crise de panique ou d’angoisse

La crise d’angoisse ou attaque de panique est la survenue brutale d’une peur intense, avec un sentiment de mort, de catastrophe imminente, ou de perte de contrôle de soi qui apparaît sans cause déclenchante et dans des circonstances n’impliquant absolument aucun risque pour la personne.

Souvent, la personne sujette devient obsédée par la crainte de voir la crise revenir: c’est la peur d’avoir peur. Tous les signes psychiques et physiques de l’anxiété sont alors présents sous une forme exacerbée, entraînant un malaise majeur, une sensation d’oppression insupportable qui donne parfois l’impression que l’on va mourir ou devenir fous.

Pourquoi les personnes hautement sensibles ou hauts potentiels sont fréquemment sujettes à ces angoisses ? Je l’explique dans le podcast ci-contre. Les frontières personnelles et inter-personnelles sont souvent à revisiter ainsi que la notion de besoins fondamentaux qui ne sont souvent pas respectés !

Les états de stress post-traumatique: fatalité ou opportunité ?

Ces états sont consécutifs à un événement extrêment angoissant et hors du commun, qui provoque des symptômes de détresse.

Par la suite, l’événement est perpétuellement revécu sous forme de souvenirs, de cauchemars, d’impression qu’il va se reproduire …

Les images peuvent aussi inopinément survenir dans la journée, empêchant la concentration, entraînant irritabilité, fuite des contacts sociaux, hyperexcitabilité ou perte de confiance en soi.

Dans le podcast à écouter ci-contre, je propose un nouveau regard où l’on discute de la résilience et de charges émotionnelles à libérer, en particulier pour les personnes hautement sensibles.

Et la peur de l’avenir dans le contexte actuel ?

Dans tous les cas, il n’y pour moi jamais de fatalité. Toute peur est une information souvent présente pour nous aider à comprendre nos désirs. Le contexte actuel nous oblige tous à sortir de notre zone de confort et à revisiter nos croyances, à aller écouter nos besoins intérieurs et à rechercher d’avantage de sens.

En tant que jeune adulte, étudiant, ou personne en souhait de reconversion professionnelle, c’est le moment opportun  de trouver sa voie !

Je partage ci-dessous une vidéo, un podcast et un exercice pratique rédactionnel de libération des peurs.

https://youtu.be/W9H_Pr2gm8ohttps://youtu.be/LaehGsrgA8U

Exercice écrit de libération des peurs

Tes peurs ont un rôle fondamental.

Tes peurs sont ton meilleur enseignant.
On a peur de beaucoup de choses,
Et souvent on refuse d’avoir peur.
Pourtant, en accueillant nos peurs,
On fait le choix de regarder le cadeau caché qu’elles nous transmettent.
Je t’invite à transmuter tes peurs en prenant conscience que chacune d’entre elles te donnent accès à un désir caché.

Je te propose un petit exercice.

1
2
3
4

Précédent
Suivant
Etape 1

Note tes peurs. Toutes tes peurs.
Elles sont là, elles n’attendent que toi.
Elles attendent que tu les accueilles et que tu cesses de résister contre elles.

Etape 2

Cherche le désir caché derrière chaque peur.

Voici quelques exemples pour t’aider :

Derrière ma peur de lâcher prise avec le passé,
Se cache mon désir d’avancer pour moi-même librement.

Derrière ma peur de me désengager d’une relation,
Se cache mon désir de m’engager pour ma vie,

Derrière ma peur de ne plus jamais revoir mon Autre,
Se cache mon désir de le retrouver.


Derrière ma peur de m’effondrer,
Se cache mon désir d’être qui je suis.


Derrière ma peur de m’aimer et de me choisir,
Se cache mon désir de briller ma lumière.


Derrière ma peur de ne jamais retomber amoureuse,
Se cache mon désir d’être amoureuse pleinement.

Etape 3

Transmute la peur en désir.
Passe à l’action, par étapes. Donne toi la main.

Pose toi la question de la plus petite action que tu pourrais mettre en place dans ta vie pour aller vers ce désir ?

Sois tendre et à ton écoute, ne saute pas dans un vide qui serait une fuite, ne prend pas une décision hâtive, prend le temps d’accorder ton coeur et ton mental mais AVANCE d’un pas !!

Et si tu souhaites te donner toutes les chances de libérer tes peurs de façon personnalisée et individuelle, prend rdv avec moi !


Prendre rendez-vous

No Comments

Post A Comment